GREVE DU 21 MARS: LE PROTOCOLE INVISIBLE

Publié le par CFDT-FTV

A l’issue d’un suspense insoutenable, la CGT a levé, samedi 20 mars 2010, le préavis de
grève qu’elle avait déposé pour le dimanche 21 mars 2010, deuxième tour des élections régionales.
Bien évidemment, elle ne tarit pas d’éloges sur les acquis du protocole qu’elle a signé, tant sur
le plan de la restructuration, que du dossier des conventions collectives ou de celui de l’activité
(programmes régionaux, TNT outre mer).
Des échos très contradictoires circulent déjà, à l’intérieur de l’entreprise, entre ceux qui sont
satisfaits (CGT, FO) et ceux qui estiment que ce protocole ne vaut rien (CFTC).
La Direction, pour sa part, n’a pas publié de communiqué, comme à son habitude, mais a
préféré réagir dans la presse pour affirmer qu’elle n’a rien lâché.
Dans un article du Figaro du 23 mars 2010, Damien CUIER, Directeur Général de France
Télévisions, affirme que « les garanties données en matière de minima sociaux seraient parfaitement
indolores ».Quant au forfait jour, la Direction n’y a pas renoncé et propose simplement un coup de
pouce salarial à ceux qui seront soumis à cette nouvelle durée du temps de travail. Il n’est pas fait
mention du tout de la notion de volontariat. France Télévisions n’aurait pas renoncé non plus à
supprimer l’essentiel des postes libérés par les départs volontaires. Ce sont les non-permanents qui
serviraient de variable d’ajustement..
Au cours d’une réunion tenue le lundi 22 mars 2010, le SNJ, la CGC et la CFDT ont demandé
à la Direction de leur faire parvenir une copie du protocole qui aurait été signé par la Direction, FO et
la CGT pour lever le préavis.
Les trois organisations souhaitaient mesurer le contenu de ce document, ainsi que ses
incidences sur les négociations en cours, avant de se livrer à tout commentaire.
Contrairement à ses engagements, ce protocole ne nous a toujours pas été transmis à la veille
des négociations. Renseignements pris, il est actuellement toujours soumis à la signature de
Patrick DE CAROLIS.
La CGT aurait-elle levé son préavis de grève samedi sans aucun protocole d’accord signé ?

Commenter cet article