NEGO DU 10 ET 11 Décembre 2009 LA CGT MILITE POUR LA DISPARITION DU SNJ

Publié le par CFDT-FTV

C’est toujours la même chanson de la part de la direction : « écrivez on vous répondra ». Cette négociation n’est pour l’instant qu’une prise de notes, un  peu d’échanges de point de vue, en tout cas pas d’engagements.

 

La direction propose des modifications substantielles en ce qui concerne les autorisations d’absences des responsables syndicaux et représentants du personnel. Plus généralement ses propositions initiales sur tout ce qui concerne la pratique syndicale et le dialogue social sont en régression. En gros elle propose à minima d’appliquer le droit privé du travail alors que nos droits s’inspiraient jusque là plutôt des pratiques en cours dans la fonction publique. Par exemple la direction souhaite la disparition des commissions paritaires sur les carrières, les recrutements,  la mobilité interne  et  les sanctions disciplinaires et remplacer tout cela par des commissions. Cependant elle nous communiquera ses propositions là-dessus plus tard. A tel point que nous avons le sentiment de discuter un peu dans le vide…

Nous traversons des temps étranges, la CGT soutenu par des syndicats minoritaires souhaite la suppression des collèges journalistes, c'est-à-dire concrètement, la possibilité pour le SNJ d’avoir des élus en DP, CE, CHSCT, CA etc. Bizarrement le SNJ-CGT soutien cette demande et choisi donc à terme de se saborder…

 

SNJ : Avez-vous des réponses à nous apporter sur les questions que nous vous avons posées ?

Direction : vous aurez de nouvelles propositions écrites mi-décembre, sur les dispositions générales notamment.

CGT : pourquoi suppression de dispositions existantes qui permettent de  se rendre à un congrès ou à des réunions de branches.

FO : reprendre le caractère obligatoire de libérer les représentants syndicaux et non facultatif comme vous voulez le faire.

CFDT : nos soutenons ces demandes. Pourquoi ces absences rémunérées ne sont plus considérées comme du temps de travail ? Nous voulons savoir ce qui a motivé de votre part ces modifications…

SNJ : diverses modifications  de texte. Ces dispositions sont très importantes pour la profession nous vous demandons de revenir là-dessus.

Direction : notre volonté est de faire le point sur l’ensemble de ces dispositions. Sur ce point précis nous allons réécrire le texte dans le sens que vous nous avez indiqué.

Local syndical

La direction propose un local  syndical commun dans des établissements de 200 à 1000 salariés.

Réaction SNJ et CFDT, actuellement il ya des locaux syndicaux dans des stations régionales de RFO ou F3 qui n’ont qu’une grosse centaine se salariés, que deviennent-il ? Il faut un  local syndical par site.

Direction : propose disparition de toutes les dispositions de détachements syndicaux et de réintégration.

Refusé par les syndicats

CFDT : les dispositions précédentes fonctionnent bien et n’ont pas donné lieu à nos yeux à des abus particuliers. Reprenons-les, peut-être faut-il adapter à la marge mais elles sont globalement bonnes. Ne nous amusez pas avec des allers-retours de textes…

Direction : Les dispositions précédentes n’existent pas dans la loi

Délégués du personnel

SNJ : vous souhaitez supprimer les collèges journalistes. Nous souhaitons le maintien des dispositions existantes. Nous souhaitons que vous rajoutiez que, dans les établissements où les journalistes représentent au moins 10% des salariés, le collège  journaliste soit proposé lors de l’accord électoral. Ceci est une condition siquanone à un éventuel compromis dans cette négociation.

SNRT-CGT : nous ne souhaitons pas de généralisation des collèges dérogatoires. La représentation des journalistes à augmenté (il y a plus d’élus), depuis que le corporatisme journalistique recule.

SNJ-CGT :  les choses ont évolué, les collèges journalistes ne sont plus obligatoires mais les journalistes continuent d’être représentés, nous ne soutenons pas cette demande du SNJ.

CFDT : dans le projet de préambule il est inscrit que la CC tiendra compte des spécificités du métier de journaliste, c’est le moment de mettre cette déclaration en accord avec des actes. Nous soutenons la demande du SNJ.

FO : Cette spécificité dans le préambule est contradictoire avec la volonté de créer de la cohésion dans l’entreprise, je ne vois pas pourquoi il y aurait dérogation. Nous ne soutenons pas cette demande catégorielle.

CFDT : La CFDT est cohérente nous sommes pour que toutes les organisations syndicales, même si elles n’ont pas des élus partout soient représentées pour des négociations importantes, cela enrichi le débat. Je ne vois par pourquoi on réduirait la capacité du SNJ à être représenté dans une entreprise de presse, dont la représentation des journalistes est historique et culturelle.

 

Absence des commissions paritaires dans les propositions de la direction

 

SNJ demande ce que la direction propose à la place

CGT demande la réinstauration des commissions paritaires.

Direction : rappel les déclarations de PDC. Nous sommes une entreprise de droit privé et nous n’entendons pas appliquer des éléments du droit public dans le droit privé. Il n’estaps question de dire d’un côté on retire les commissions paritaires sans proposer de mettre en face des propositions qui garantissent l’information des organisations représentatives du personnel, ainsi qu’un certain nombre de dispositifs de recours. Sur l’ensemble du dispositif recrutement mobilité, on peut proposer des moyens de également d’information peut –être supplémentaires à ce qui existe aujourd’hui. Idem pour les commissions de discipline, nous entendons assumer toute notre responsabilité d’employeur. Cela on est prêt à l’écrire, et on va vous faire des propositions écrites dans les jours qui viennent.

CFDT : mais les propositions se font attendre…

SNJ : quand ?  Quel est votre mandat pour dire nous ne voulons pas appliquer des éléments de droit public… Les commissions paritaires existent dans le droit du travail.

CGT : vous ne pouvez pas supprimer tous les recours. On est pas fétichiste sur la forme des commissions paritaires elles peuvent évoluer mais nous ne souhaitons pas voir supprimer cette soupape de l’entreprise.   Nous voulons connaitre ces propositions.

CFDT : concernant les commissions de discipline elles n’entravent pas votre pouvoir car historiquement c’est souvent vous employeur qui avez choisi de ne pas user de vos prérogatives.

A propos des CP elles concentrent deux fondements de la démocratie l’information et le recours. De notre côté contrairement à la CGT nous sentons monter depuis plusieurs années les frustrations sur les dossiers que nous défendons. Ainsi pour nous les CP se jouent souvent au second tour c'est-à-dire devant la justice. Nous seront extrêmement vigilant dans vos propositions sur la qualité, la quantité et les obligations que vous serez tenu de nous fournir.

SNJ : les CP sont une garanti d’indépendance pour les journalistes. Elles permettent à la société de gérer ses affaires en interne et d’éviter des cas comme celui de Florence Schaal à TF1.

Direction : nous allons proposer des instances de régulation qui ne seraient pas des commissions paritaires mais qui seraient accrochées à des thèmes, recours, mobilité, disparités, recrutements…

Comité salaires, comité d’observation des parcours professionnels, observatoire des compétences, des métiers et des emplois,

Nous ne souhaitons pas de mandats particuliers liés aux commissions paritaires mais des instances qui regroupent des représentants des salariés et des personnes extérieures.

Nous ne sommes pas favorables au maintien des commissions paritaires mais nous sommes favorables au fait qu’il existe un amortisseur social et nous sommes prêts à amender notre rédaction pour renforcer certaines dispositions dans le sens des remarques que vous nous avez faites.On peut s’engager sur un délai pour vous remettre un texte.

Demande de suspension de séance.       

 

 

Négo du 11 décembre 2009-12 

 

 

Information de l’intersyndicale qu’elle demande la réouverture d’une négociation sur le dispositif concernant les disparités. Elle demande notamment à ce que la méthode soit complètement revue, sinon les syndicats signataires retireront leur signature ce qui obligera légalement la direction à lancer une  nouvelle négociation.

 

Reprise

 

Débat sur le nombre de représentants DP et CE en baisse d’environ 30% dans les propositions de la direction par rapport à l’actuelle convention.

Débat, la direction veut proposer la signature d’un avenant attaché à la convention à l’issue de la négociation sur les IRP quand la taille et répartition des établissements sera connue dans la nouvelle organisation entreprise unique.

 

 

DROITS ET OBLIGATIONS DES SALARIES

 

Sur l’article 3 relatif à l’embauche, CFDT : obligation de la remise d’un exemplaire de la convention collective au salarié lors de son embauche. D’autre part nous attirons l’attention de la direction que le lieu d’affectation et le périmètre géographique où le salarié sera amené à exercer son activité sera un élément essentiel de cette convention. Nous voulons éviter que les salariés courent le risque d’être baladés dans leur pôle que nous ne connaissons pas encore tous.

Publié dans ARCHIVES négos

Commenter cet article

laurence barbry 12/12/2009 11:56


Voici le lien sur un papier concernant notamment l'Elysée et la succession de De Carolis

http://blogs.lexpress.fr/media/2009/12/sarkozy-a-la-manoeuvre-veut-un.php


ponchelet / rfo 11/12/2009 17:08


Et pendant que les negos s'embourbent et baladent les syndicats qui sont tres occupes a s'entretuer, CAROLIS est le grand gagnant!
ci dessous extrait du blog de Renaud Revel, de L'Express

"
Des grands patrons "bluffés" par Carolis.
LE 3 DÉCEMBRE 2009 10H48 | PAR RENAUD REVEL
Certains grands patrons, reçus à l’Elysée ces dernières semaines, ont rendu hommage à Patrick de Carolis, dont ils saluent les talents de fin négociateur. Le PDG de France Télévisions mène depuis
des mois des négociations serrées autour de son projet d’entreprise unique, qu’il a assorti d’un volet social. Le tout dans un climat de sérénité en interne, qui bluffe une partie de patronat."