Négo du 4 décembre

Publié le par CFDT-FTV

Après la reculade d'hier soir, où la direction a retiré son texte sur le temps de travail nous reprenons ce matin et tout le monde formalise ses positions:

Déclarations préalables :

CGT : « Nous réaffirmons notre opposition au moins disant social »

SNJ : « Après la réunion inquiétante d’hier nous réaffirmons notre volonté d’obtenir un texte spécifique pour les journalistes pour conforter et renforcer  leur indépendance alors même que le prochain président de FTV va être nommé  par le président de la République. »

Direction : « Nous allons retravailler le texte sur le temps de travail à la lumière des dernières remarques des organisations syndicales. Nous allons vous proposer une autre écriture sur les non-permanents. Enfin nous allons également vous proposer une déclaration d’intention politique encadrant la convention collective  mais nous avons encre besoin de quelques validations. Notre nouvelle proposition sur le temps de travail vous parviendra mi-décembre.»

CFDT : « Nous prenons acte de vos intentions et de votre retrait. Cependant nous attendons lundi prochain et la réunion sur les disparités, pour vérifier si vous mettez vos actes en concordance avec vos intentions. »

 

Puis la direction, comme si de rien n'était, reprend la même technique de négociation, c'est à dire: négocier des bouts de textes (notamment avec la CGT qui fait en bon élève des propositions de rédaction)  sans visions globale et sans débat sur l'esprit et les grands points d'achoppement.

 

Chapitre Droit Syndical

La CGT commence à proposer des réécritures.

CFDT précise qu’avant de rentrer dans le détail du texte il doit y avoir débat sur le bien fondé des propositions de la direction, pourquoi la disparition des commissions paritaires ? Pourquoi le durcissement des modalités de détachements syndicaux ? Pourquoi globalement le nombre d’élus du personnel est divisé par 3 ? Nous voulons connaitre et débattre de l’esprit qui a guidé votre main lors de cette rédaction ? 1/2h après toujours pas de réponse et certains continuent de débattre sur la rédaction des articles. 

 

CFDT - Pourquoi vous ne répondez pas?

Direction: cela a déjà été débattu, nous souhaitons remplacer certaines instances, comme les commissions paritaires, trop lourdes, trop administratives et les remplacer par un système d'information à postériori, transparent pour les oragnisations syndicales et plus adapté à une entreprise moderne. Nous vous le communiquerons ultérieurement. En ce qui concerne le nombre de représentants du personnel, notre but n'estpas de réduire mécaniquement. La difficulté estque nous ne connaissons pas actuellement la taille des établissements de la future entreprise unique. Nous souhaitons négocier avecvous un accord ultérieur qui cadrera tout ça.

 

SNJ: Vous faites disparaitre 3 pages et un accord spécifiques aux journalistes. Pourquoi? Le mot journaliste a totalement disparu de votre vocabulaire.

 

Réaction des syndicats: En fait, vous voulez qu'on négocie sur des textes dont il nous manque actuellement les dispositions essentielles.

CQFD: le débat que nous demandions n'était pas complètement inutile. A la fin de la réunion ceux qui veulent négocier par petits bouts les yeux bandés, éprouvaient un certain malaise...

 

C'est cette méthode que nous voulons imposer, parce qu'elle est juste. Avant de rentrer dans les détails et la littérature, cadrer d'abord l'esprit de ce qui nous est proposé, purger les points de désaccords avant d'attaquer les finissions. Et non l'inverse pour amuser la galerie.

 

Prochaine négo jeudi 10.

 

N'hésitez pas à réagir, nous publierons...

 

Publié dans ARCHIVES négos

Commenter cet article

pierre 12/12/2009 19:01


bonjour,
la volonté de la direction de réduire les commissions est une atteinte à un minimum de démocratie. C'est la volonté de pratiquer le secret avec les risques que l'on connaît, comme à France télécom