UN DEBUT POUSSIF

Publié le par CFDT-FTV

Alors donc c’est parti cet après-midi, mais bon autant vous le dire, ça n’est pas parti très loin. Après des déclarations liminaires qui n’ont souvent aucun rapport avec la choucroute et qui mériteraient d’être traitées en dehors de cette négo (conflit à Wallis, un chef de service pour le global média à Nouméa…) nous avons tenté de commencer.

Le problème c’est que selon nous la direction, ne « directionne » pas les débats et ne propose pas de méthode cohérente. Nous avons tenté d’en avancer une : peigner d’abord les 3 ou 4 gros points d’achoppement relevés par la majorité des syndicats comme l’absence de définition des usages qui seraient conservés dans la nouvelle convention, la contradiction entre les nouveaux textes et les droits d’auteurs de journalistes, l’absence de notion de droits acquis collectifs, sans parler de la disparition de la notion de paritarisme. Au lieu de cela, la direction a préféré laisser certains rentrer dans les détails du texte, proposer des réécritures comme si nous étions d’accord avec la philosophie générale de ce qui nous est proposé.

D’autant que tout le monde a fait remarquer qu’il nous manque encore les 2/3 des textes pour avoir une vue d’ensemble sur ce que la direction veut nous proposer.

Bref personne ne peut affirmer que les quelques lignes qui ont été proposées par certains, ne seront pas balayées quand nous auront tous les textes et donc une vue panoramique sur l’esprit qui guide la main de la direction.


En attendant voici quelques extraits de la séance comme si vous y étiez :


Direction :  D’ici le mois de décembre vous aurez l’intégralité de nos propositions écrites. Nous sommes dans un esprit de négociation et vous aurez la possibilité de faire évoluer le texte comme Patrick de Carolis  vous l’a indiqué. Nous ne pourrons pas aligner vers le haut l’ensemble des textes et accords.


SNJ :  Dans les textes que vous nous proposez vous nous demandez de rogner sur beaucoup de choses, qu’est-ce que vous nous donner en échange ? Rien !

 


CFDT : Nous avons la même appréciation la question est au vu de ce que vous nous proposez : Qu’est-ce qu’il y a à négocier ? Vous venez avec uniquement des moins, je ne vois aucun plus.

CGT : P De Carolis annonçait la création d’une « constitution sociale », on en est loin.

CGC : Vous nous dites qu’une négociation est quelque chose d’équilibré or il nous manque des pans entiers de vos propositions, pour nous c’est donc difficile de négocier.

SNJ : comment envisagez-vous les contradictions entre votre texte et la convention de journalistes ?

Réponse direction : il peut y avoir des éléments spécifiques aux journalistes dans ce que nous proposons mais nous veillerons à ce que ce ne soit pas contradictoire avec la convention nationale des journalistes.

Direction : Début décembre vous aurez un texte complet et vous pourrez vous positionner. On y travaille en ce moment.

CFDT : Question pourquoi dans le nouveau préambule la notion de droits acquis collectifs disparait-elle ?

Direction : vous verrez que plusieurs fois dans nos propositions nous faisons référence à des acquis collectifs, peut-être serons nous amenés à la fin à rajouter dans le préambule certaines notions.

CFDT : On vous demande de nous donner la liste des usages, de définir exactement ce qu’est un accord atypique. On constate que certains usages perdurent depuis l’ORTF. Que deviennent-ils dans votre version de la nouvelle convention collective ?

Direction : on va vous faire parvenir cette liste et notre interprétation des usages dans les différentes entreprises.

Reprise de la séance ce vendredi 27 novembre à 9H30 .

 

 

 

 

 

Publié dans Actu

Commenter cet article